Avenue Messidor

Avenue Messidor

Avenue Messidor

 

Un calendrier Républicain, un restaurant du XVIIIème, un Duc de Brabant, un château, des grenouilles, une école et une synagogue!

 

Vous voulez connaître la signification des 12 mois de l'année? Alors c'est le moment! ;-)

 

Messidor (mois des récoltes - oogstmaand) est le 10e mois du calendrier républicain du 20 juin au 19 juillet en vigueur en France et chez nous de 1792 à 1806.

 

Cette artère était jadis la Schoon Zichtlaan (avenue Belle-Vue) tracée en 1875 par Georges Brugmann sur le trace de l'ancienne Kattestrate (rue du Chat - carte de Wauthier, 1821), appelée aux Côté d'Or à cause du sable qui en constituait le sol.

A l'origine, le nom avenue Belle-Vue était appliqué à la section avenue Brugmann-rond-point Churchill et probablement inspiré par le château ("Belle-Vue") que Georges Brugmann y avait fait construire sous la direction de l'architecte Janlet.

 

Vers 1890, le nom fut appliqué au prolongement entre l'avenue Brugmann et la chaussée d'Alsemberg.

 

Après 1916, le nom fut appliqué au tout.

 

A hauteur des numéros 176-178 existait autrefois un point d'eau public.

Ce puits, en grande partie maçonné en briques, de forme carrée, une construction d'à peu près 7 m de hauteur en style gothique, couronnée de créneaux, aurait fait partie du mur d'enceinte du domaine conventuel de Boetendael, qui s'étendait à cet endroit.

 

Le puits s'étant asséché vers 1900, il fut démoli une dizaine d'années plus tard. C'était le symbole du quartier du "Kat" (Chat), il en existe de magnifiques photos.

 

Calendrier républicain

 

La première république française fut proclamée le 22 septembre 1792, jour de l'équinoxe d'automne.

Par décrets du 5 octobre et du 24 novembre 1793, la Convention abolissait le calendrier romain.

Elle lui substituait un calendrier républicain, c'est-à-dire français.

 

Il faut avouer que notre calendrier grégorien est un joyeux fatras, portant la trace de croyances et religions concurrentes et successives.

Certains mois portent des traces de paganisme.

 

Janvier vient du dieu Janus.

Février, du bas latin februarius, est le mois de la purification.

Mars est le mois du dieu de la guerre.

Avril est d'origine étrusque ; sa signification est inconnue.

 

D'autres mois portent le nom d'anciens héros :

 

Juin pour Junius Brutus,

Juillet pour Jules César,

Août pour Auguste.

 

D'autres portent seulement des numéros :

 

Septembre pour le septième mois,

Octobre pour le huitième,

Novembre pour le neuvième,

Décembre pour le dixième.

 

L'année romaine commençait au 1er mars.

 

Les noms des jours de la semaine dite juive sont eux aussi un mélange de traditions.

 

Lundi est le jour de la lune.

Mardi, jour de Mars dans la tradition latine, est le jour de Tiw (Tuesday) dans la tradition germanique.

Mercredi (Wenesday) est le jour de Mercure (ou de Wotan).

Jeudi (Thursday) est le jour de Jupiter (ou de Thor).

Vendredi (Friday) était le jour de Vénus (ou de Frey, ou peut-être de Freya dans la tradition germanique) ;

Samedi (Saturday) est peut-être le jour du sabbat juif (Sabbati dies), ou peut-être le jour de Saturne.

Dimanche (Sunday), est le jour du Seigneur, ou du soleil...

 

En 1792, les jours, les mois et les années devenaient républicains.

Comme tout le monde, il leur fallait adopter une démarche citoyenne, crénom !

 

L'assemblée chargea le secrétaire de Danton, Fabre (dit " d'Eglantine "), de réformer le calendrier.

 

Le nom des mois évoque des moments de la vie rurale dans la région parisienne et le centre de la France.

 

Vendémiaire évoque les vendanges, Brumaire les brumes, Frimaire le froid. Les trois mois d'hiver sont Nivôse, évocation de la neige, Pluviôse de la pluie, Ventôse du vent. Le printemps commence avec Germinal, le mois de la germination.

 

Il se poursuit avec Floréal, le mois fleuri (la rue Floréal existe aussi à Uccle!), puis Prairial, le mois des prairies.

 

Le premier mois d'été est Messidor, le mois des moissons.

 

Puis vient Thermidor, le mois chaud. L'année se termine par Fructidor, le mois des fruits.

 

Chaque mois est divisé en 3 décades de 10 jours.

Les noms des jours sont : primdi, duodi, tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi, decadi.

Les 5 ou 6 jours complémentaires sont appelés Sansculottides.

Ces Sansculottides correspondent à des fêtes dont la dernière, la " fête de l'opinion " est la plus curieuse.

 

Fabre d'Eglantine a été guillotiné le 17 Germinal, an II (6 avril 1794).

 

http://www.contreculture.org/AT%20Calendrier%20r%E9volutionnaire.html

 

Restaurant Henri 1er

http://www.henri1.be/restaurant/index.php

 

Henri Ier de Brabant, dit le Courageux ou le Guerroyeur, né vers 1165, mort à Cologne le 5 septembre 1235, est duc de Brabant de 1183 à 1235, comte de Louvain, marquis d'Anvers et duc de Basse-Lotharingie de 1190 à 1235. Il est fils de Godefroid III, comte de Louvain, landgrave de Brabant, marquis d'Anvers et duc de Basse-Lotharingie, et de Marguerite de Limbourg.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Ier_de_Brabant

 

Ecole communale fondamentale de Messidor

Avenue de Messidor 161

 

Des riverains se plaignent des nuisances sonores provoquées par les grenouilles d'une mare artificielle de l'école uccloise Messidor. Les coassements des batraciens, très intenses durant la saison des amours, les empêcheraient de dormir. La commune veut les déplacer dans un autre étang, mais l'espèce est protégée, et l'école défend son projet pédagogique.

 

Depuis plusieurs années, l’école Messidor, située dans la commune d’Uccle, a créé une mare artificielle au centre de sa cour de récréation dans laquelle ont été introduites des grenouilles du groupe des "grenouilles vertes" (du genre Pelophylax).

Le but est de permettre aux enfants d’être en contact avec des animaux mais aussi de prendre soin de leur habitat en vue de les rendre responsables (l’école à également depuis peu une ruche dans sa cour).

 

https://www.rtbf.be/…/detail_uccle-polemique-autour-d-une-m…

 

La communauté Israélite d’Uccle-Forest - Maalé

 

L’un des phénomènes sociologiques propres à la communauté juive de la capitale dans les décennies qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, est l’abandon progressif des anciens quartiers juifs se situant dans les alentours des gares bruxelloises.

 

Ce mouvement centrifuge, conditionné par l’évolution du climat politique général, mais également par celle du secteur économique, se traduit par une présence juive plus

importante dans des quartiers plus éloignés du centre de Bruxelles.

Parmi les communes ayant ainsi pu bénéficier d’une augmentation très sensible de leurs populations juives, il faut citer en premier lieu celles de Forest et d’Uccle.

 

Dès les années ’70, le besoin d’une communauté israélite, organisée et reconnue - et comprenant une synagogue – s’y fait donc sentir.

 

Pour concrétiser un tel besoin, il faut cependant pouvoir compter sur le dynamisme de personnes, prêtes à s’investir.

Ce rôle sera rempli par Monsieur S.B. Bamberger, qui a déjà à son actif d’avoir été la cheville ouvrière de l’Athénée Maïmonide.

 

Après avoir donné le meilleur de lui-même pour faire de cette école juive un établissement de qualité, il va se consacrer à la création d’une nouvelle communauté et d’une synagogue à Forest.

Ce projet, qui rencontre un succès certain auprès de fidèles de plus en plus nombreux, se concrétise assez rapidement. La communauté israélite d’Uccle – Forest passe ainsi de l’existence de facto à celle de jure , par l’A.R. du 30 mai 1979.

La communauté Maalé est née.

 

En 1984, une très belle synagogue est inaugurée à l’avenue Messidor et, en septembre 1990, un rabbin est engagé.

En dehors des offices religieux, la communauté Maalé organise également des activités culturelles, des cours pour adultes et des activités pour jeunes, dont une colonie de jour en été.

 

http://www.jewishcom.be/FR/comm_uccle_foret.html

 

http://users.skynet.be/maale/index.htm

 

L'association "Belgium stands with Israël" a organisé ce mercredi 14 janvier 2015 une cérémonie d'hommage aux 17 victimes des attentats des 7 et 9 janvier à Paris, à la synagogue située avenue Messidor, à Uccle.

https://www.youtube.com/watch?v=inc7wXSDD5U

Copyright Kerkour Leila 2016