chaussées de Waterloo et d’Alsemberg

Chaussée de Waterloo et d'Alsemberg

Chaussées d’Alsemberg

 

Numéros 1-139 et 2-156 : Saint-Gilles

Numéros 141-369 et 158-358 : Forest

Numéros 373-1439 et 360-1402 : Uccle

 

Alors que le traffic entre la porte de Hal, par Uccle, vers Alsemberg se faisait depuis des siècles par différents chemins, plus ou moins pratiquables selon les saisons, on déçida de l'établissement d'une chaussée entre le fort de Monterey et Calevoet en 1726, en même temps que la partie saint-gilloise de la chaussée de Waterloo.

 

Depuis plusieurs siècles, les chaussées de Waterloo et d’Alsemberg traversent la commune en direction de Bruxelles. Si l’origine de la chaussée de Waterloo remonte à la fin du Moyen-Âge, ce n’est qu’au cours des XVIe et XVIIe siècles qu’elle est peu à peu pavée, par tronçons.

 

Il faut attendre 1666 pour que s’érige une première maison et que, progressivement, les habitations s’implantent le long de cette voie de passage. Quant à la chaussée d’Alsemberg, elle est construite au début du XVIIIe siècle à la demande des habitants de Braine-l’Alleud et d’Alsemberg pour faciliter le charroi vers Bruxelles. Elle traverse les communes d’Uccle, Forest et Saint-Gilles. Les deux chaussées convergent à l’ancien péage de la barrière de Saint-Gilles.

 

Comme quelques-unes de nos chaussées, elle est une des plus longues artères de la région avec un parcours de près de 5.500 mètres.

 

Elle démarre aux confins d'Uccle et de Linkebeek, où selon le sain principe de l'aller-retour elle se prolonge par la chaussé d'Uccle. Elle se termine à la Barrière de saint-Gilles où elle est "squattée" par la chaussée de Waterloo.

 

Restaurant Les Marronniers, Chaussee d'Alsemberg n°1084

Café-guinguette du Château d'Or (disparu)

Ce lieu fut naguère le café-guinguette du Château d'Or (Guldenkasteel). Il semble dater du XVIIIe s.

Le toponyme du Château d'or (Guldenkasteel) est relativement récent.. On se demande toutefois si son site n'était pas celui de l'antique seigneurie de Groelst.

 

(Source: http://www.calevoet.org)

 

Chaussées de Waterloo

 

Numéros 1-61A et 2-408A : Saint-Gilles (1060)

Numéros 363-671 et 410-656A : Ixelles (1050)

Numéros 673-fin, 658-874, 930-fin : Uccle (1180)

 

Alors que la chaussée de Waterloo, l'ancien Walsche weg ou Waelsche baen (chemin wallon), existait depuis bien plus longtemps à Uccle et au-delà, le tracé sur les territoires d'Ixelles et de Saint-Gilles ne fut décidé qu'en août 1725.

 

Ce ne sera pourtant que vers 1835 qu'on commença à la désigner sous son nom actuel. Encore en 1841, un guide la désigne comme la Route de 1ère classe de Bruxelles à Luxembourg par Namur.

 

A ne pas confondre avec le boulevard de Waterloo dans le Pentagone.

 

 

 

Copyright Kerkour Leila 2016