Léon Vanderkindere

Rue et place Léon Vanderkindere

Léon Vanderkindere ce grand historien libéral.

 

Léon Vanderkindere (Léon-Victor-Albert-Joseph), né à Molenbeek-Saint-Jean, le 22 février 1842, et décédé à Uccle, le 9 novembre 1906, est un historien belge, spécialiste de l'histoire médiévale. En 1872 il devint professeur à l'Université libre de Bruxelles, dont il fut, à trois reprises, recteur : en 1880-1881, en 1881-1882 et encore en 1891-1892. Il fut membre de la Commission royale d'Histoire du 13 février 1884 jusqu'à sa mort.

 

En tant qu'homme politique, il fut conseiller provincial du Brabant de 1880 à 1884 et de 1892 à 1894. Il fut également bourgmestre d'Uccle de 1900 jusqu'à sa mort.

 

Franc-maçon, il fut membre de la loge bruxelloise Les Amis philanthropes.

 

La place Léon Vanderkindere, à Uccle, porte son nom. Mais la rue Vanderkindere, toujours à Uccle, porte le nom de son père Albert.

 

Disciple d’Hippolyte Taine (1828 – 1893), Léon Vanderkindere étudie la « part d’influence de la “ race ” dans les diverses manifestations de l’activité des peuples ». Tel est le sujet de sa thèse de doctorat soutenue en 1868. Ajoutée à son combat politique pour la reconnaissance du néerlandais comme deuxième langue nationale et à ses positions culturelles favorables au germanisme, son ouverture à une certaine forme de déterminisme explique la conspiration du silence qu’organise autour de son œuvre l’intelligentsia belge d’aujourd’hui rêvant, comme sa consœur française, d’un homme « sans attaches, sans racines » (Georges Feltin-Tracol).

 

Léon Vanderkindere n’a pas attendu Hervé Hasquin pour opérer l’indispensable retournement du « libre penseur », inféodé à l’illuminisme abstrait de la Déesse-Raison, en un « penseur libre » dont la quête de vérité peut croiser le chemin du doute quant aux sacro-saintes « valeurs » libertaires, égalitaires et fraternitaires.

 

BULS Charles (1837-1914) Homme politique, ami de Léon Vanderkindere, proche des hommes de gauche tels Janson, Picard, Féron, Bergé, De Greef, Graux, Pergameni ou Sluys ; Charles Buls est un ardent défenseur de l'Instruction publique primaire obligatoire, de l'enseignement féminin (professionnel et ménager) et prône « l'élévation du peuple par le savoir ». Buls est l'un des fondateurs de la Ligue de l'Enseignement et dit que l'homme vraiment libre n'est pas celui à qui il est permis de tout faire, mais celui que l'éducation a délivré du bandeau d'erreurs et de préjugés qui couvraient ses yeux. Lors de l'affaire Reclus et de la scission qu'elle provoque au sein de la loge des Amis philanthropes, il rejoindra la loge des Amis Philanthropes n°2 avec Vanderkindere.

 

Albert Vanderkindere (né en 1806 - mort à Uccle en 1859) est un homme politique belge. Il était médecin. Il a été député provincial du Brabant de 1844 à 1850, année où il démissionna de cette charge, et de 1854 à sa mort en 1859. Il a été bourgmestre libéral de Molenbeek-Saint-Jean de 1842 à 1848, année où il démissionna de cette charge, et bourgmestre d'Uccle à partir de 1854 après y avoir déménagé avec sa famille. Il est le père de Léon Vanderkindere.

 

Marcel Vanderkindere (1865 - 1941) était un pictorialiste belge de premier plan du XXe siècle. Son travail a été exposé au niveau international. Ses photographies sont de très haute qualité.

https://fr.wikisource.org/…/Notice_sur_la_vie_et_les_travau…

Copyright Kerkour Leila 2016