Rue Alfonse Asselberg

Rue Alphonse Asselberg

Rue Alphonse Asselbergs

 

Au 19ème siècle, la rue fut connue comme le Heilig Sacramentsveldweg (1849), puis, plus officiellement comme la rue Kersbeek (1886).

 

Mais comme une avenue Kersbeek existait également à Forest, on décida, le 23 juin 1915, de son vivant, de renommer la rue en honneur du peintre Alphonse Asselbergs (Bruxelles, le 19 juin 1839 - Uccle, le 15 avril 1916) qui habitait la rue Joseph Bens mais dont l'arrière de sa propriété donna dans cette rue.

Après son décès, il léguait 100.000 francs ainsi que sa maison à la commune pour en faire un centre d'accueil pour enfants abandonnés.

 

Tour Asselbergs (voir photo)

Tour de brique, ronde et crénelée, servit autrefois d’atelier au peintre Alphonse Asselbergs.

 

La tour est visible de la rue Asselbergs.

 

http://charles02.skynetblogs.be/tag/uccle

 

Le peintre Asselbergs revient hanter sa maison d'Uccle (Jeudi 7 septembre 1989)

 

On oublie parfois ceux qui nous ont aidés, mais on n'oublie jamais ceux qui nous ont laissé leur nom. La commune d'Uccle se souvient bien d'Alphonse Asselbergs. C'est ce peintre qui lui légua, avant sa mort en 1916, l'immeuble qui devint plus tard la «Cité Asselbergs» connue aussi comme «maison des enfants». A l'occasion du 150e anniversaire de sa naissance, le CPAS ucclois lui rend hommage et lui consacre une expo.

Né en 1839, Alphonse Asselbergs était tout destiné à une carrière dans l'imprimerie. L'entreprise familiale était florissante et, à l'âge de vingt ans, devenu collaborateur de son père, il s'orientait tout droit vers une vocation commerciale.

Pourtant, cinq ans plus tard, son amour de la peinture et du dessin l'emporta. Il changea radicalement de cap et installa un atelier à Tervuren.

 

Amoureux des ciels du Nord, Alphonse Asselbergs resta toute sa vie un peintre effacé. Il n'exposa presque jamais.

 

Cent cinquante ans après sa naissance, le CPAS d'Uccle entend faire sortir de l'ombre ce peintre humaniste. Le week-end prochain, il proposera une exposition de photographies et d'oeuvres originales de celui qui légua sa demeure en 1916 dans l'espoir d'y voir installer une «maison pour enfants».

 

MESKENS, Anne

 

http://archives.lesoir.be/le-peintre-asselbergs-revient-han…

 

Alphonse Asselbergs, né à Bruxelles le 19 juin 1839 et mort à Uccle le 10 avril 1916 (à 76 ans), est un artiste peintre paysagiste belge.

 

Biographie

 

Alphonse Asselbergs est le fils de l'industriel Henri Asselbergs (1809–1889), ancien combattant de 1830, capitaine Quartier-Maître dans la deuxième Légion de la garde civique, juge au tribunal de commerce, échevin d'Uccle[1] et d'Adrienne–Aline Lequime (1812-1850), tous deux issus de la grande bourgeoisie bruxelloise.

 

Alphonse Asselbergs travaille dans la manufacture de papier de son père quand, en 1863, il s'oriente vers la peinture.

Il est l'élève d'Édouard Huberti, se lie d'amitié avec Théodore Baron et travaille avec Hippolyte Boulenger et Théodore Fourmois. En 1867, il est membre de L’École dite de Tervueren et un an plus tard de la Société libre des Beaux-Arts. Asselbergs séjourne dix-huit mois en Algérie en 1873 et 1874 en compagnie du peintre Arthur Bouvier - beau-frère de Léon Lequime-, puis travaille à Barbizon les deux années suivantes.

 

Il a peint beaucoup la Campine limbourgeoise, à Genk et Kinrooi.

Alphonse Asselbergs est enterré au cimetière du Dieweg à Uccle.

 

Portraits

 

Son portrait a été exécuté par Eugène Smits (cité Asselbergs à Uccle) ; un autre portrait d’Asselbergs à l’âge de seize ans a été peint par Albert Roberti en 1855.

 

http://www.wikiwand.com/fr/Alphonse_Asselbergs

 

http://www.cpasuccle.be/…/domain…/enfance/cite-de-l-enfance/

 

Société libre des beaux-arts

 

Edmond Lambrichs, Les membres de la Société libre des beaux-arts. De gauche à droite, assis : Huberti, Boudin, de Groux, Van Camp, Bouré, Verwée, C. Meunier, Dubois (tenant une copie de L'Art libre et de L'Art Universel). Debout : Lambrichs, Artan de Saint-Martin, Rops, Raeymaeckers, J.B. Meunier, Smits, Baron, de la Charlerie.

 

La Société libre des beaux-arts est une association bruxelloise formée en 1868 par des artistes belges pour réagir contre l'académisme et à l'avancée réaliste dans la peinture.

 

Historique

 

La Société libre des beaux-arts organisait des expositions dont la première a eu lieu en 1868. La société a été active jusqu'en 1876.

Certains membres rejoignirent La Chrysalide ou le Groupe des XX.

 

Liste des membres fondateurs

 

• Édouard Agneessens

• Louis Artan de Saint-Martin

=> Alphonse Asselbergs

• Théodore Baron

• F. Boudin

• Antoine-Félix Bouré

• Paul-Jan Clays

• Marie Collart-Henrotin

• Joseph Coosemans

• Charles de Groux

• Hippolyte de la Charlerie

• Louis Dubois

• Adrien-Joseph Heymans

• Édouard Huberti

• Edmond Lambrichs

• Paul Lauters

• Camille Lemonnier

• Constantin Meunier

• Jean-Baptiste Meunier

• Jules Raeymaekers

• Félicien Rops

 

https://fr.wikipedia.org/…/Soci%C3%A9t%C3%A9_libre_des_beau…

Copyright Kerkour Leila 2016